Recherche avancée

Roma > News > Visita di lavoro di Jean Asselborn nella Repubblica dell'... >

Visita di lavoro di Jean Asselborn nella Repubblica dell'Ecuador

Publié le Sabato, 30 Novembre 2019

Visite de travail de Jean Asselborn en République d'Equateur

Sur invitation du ministre des Affaires étrangères de l'Equateur, José Valencia, le ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg, Jean Asselborn, a effectué une visite de travail en République d'Equateur, le 29 novembre 2019. Il s'agissait de son premier déplacement dans cette République des Andes bordée par le Pacifique, la Colombie et le Pérou.

À Quito, le ministre Asselborn a été reçu par son homologue, José Valencia au Ministère des Affaires étrangères de l'Equateur pour des discussions approfondies sur les relations bilatérales et la situation régionale.

L'échange de vues très cordial a permis de dégager des pistes pour renforcer encore davantage les bonnes relations bilatérales entre le Luxembourg et la République d'Equateur.

Ainsi, le ministre Valencia a informé le ministre Asselborn de l'intention des autorités équatoriennes compétentes de retirer très prochainement le Luxembourg de la liste des pays qu'elles considèrent comme des paradis fiscaux. La décision afférente sera formalisée dans les prochaines semaines.

Le ministre Asselborn a souligné à cet égard que le Luxembourg se conforme pleinement aux règles de l'OCDE et que l'échange administratif d'informations fiscales avec l'Equateur pourra se faire dès que l'adhésion de ce dernier à la convention pertinente de l'OCDE sera effective, au 1er janvier 2020. Le ministre Asselborn a salué la décision de retirer le Luxembourg de la liste équatorienne, ce qui lèvera le principal obstacle au renforcement des relations bilatérales sur les plans économique et financier.

Dans ce contexte, Jean Asselborn a assuré son homologue de la volonté du Luxembourg de ratifier l'accord signé en 2016 qui permet à l'Équateur de rejoindre ses voisins andins, le Pérou et la Colombie, dans leur accord commercial avec l'Union européenne. Il est à souligner que l'UE est le deuxième partenaire commercial de l'Équateur.

L'échange de vues entre les deux chefs de la diplomatie a également permis de faire le point sur la situation en Equateur, ses relations avec les pays voisins ainsi que les perspectives régionales, l'année 2019 ayant été une année marquée par des tensions sociales dans une série de pays d'Amérique du Sud.

La situation interne en Equateur s'est stabilisée après les troubles du mois d'octobre passé. Le ministre Valencia a décrit l'approche du gouvernement équatorien, fondée sur le dialogue. Il a mis en exergue la nécessité de préserver la démocratie, les droits de l'homme et l'Etat de droit dans toute l'Amérique latine.

Les ministres se sont en outre penchés sur la situation au Venezuela et la crise migratoire sans précédent qu'elle a créée pour les autres pays de la région. Comme Jean Asselborn, le ministre José Valencia est aussi en charge des questions de migration et de mobilité humaine. Il a rappelé que l'Equateur est particulièrement touché par la crise dans la mesure où il accueille au moins 400 000 réfugiés et migrants vénézuéliens. L'Equateur est à l'origine d'une importante initiative régionale, le processus de Quito, qui vise à coordonner les efforts des 12 pays d'Amérique latine affectés par cette crise migratoire.

Au sujet de l'actualité politique internationale, les ministres ont constaté une forte convergence de vues sur bon nombre de dossiers, et se sont félicités de la bonne coopération entre l'Equateur et le Luxembourg dans les enceintes multilatérales, en particulier à l'ONU.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes

https://maee.gouvernement.lu/fr/actualites.gouvernement%2Bfr%2Bactualites%2Btoutes_actualites%2Bcommuniques%2B2019%2B11-novembre%2B30-asselborn-equateur.html

Retour