Recherche avancée

Roma > News > Romain Schneider al Consiglio "Agricoltura e Pesca": la d... >

Romain Schneider al Consiglio "Agricoltura e Pesca": la direttiva "copyright", la riforma della PAC e la task force per l'Africa rurale al centro dei dibattiti

Publié le Giovedì, 02 Maggio 2019

Romain Schneider au Conseil "Agriculture et pêche": la directive "copyright", la réforme de la PAC et la task force pour l'Afrique rurale au centre de débats

Le ministre de l'Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural, Romain Schneider a participé au Conseil "Agriculture et pêche" qui s'est déroulé ce lundi, 15 avril 2019 à Luxembourg.

La matinée a débuté avec des activités législatives. Au cours d'un vote en session publique, Luxembourg a voté contre la directive dite "copyright" très controversée. Cependant, les ministres ont adopté avec majorité qualifiée la directive du Parlement européen et du Conseil sur le droit d'auteur dans le marché unique numérique. Dans une déclaration conjointe avec les Pays-Bas, la Pologne, l'Italie et la Finlande, le Luxembourg a regretté que "la directive ne crée pas un juste équilibre entre la protection des titulaires de droits et les intérêts des citoyens et des entreprises de l'UE. Cela risque donc d'entraver l'innovation plutôt que de la promouvoir et d'avoir un impact négatif sur la compétitivité du marché unique numérique européen."

Les ministres réunis en Conseil ont ensuite poursuivi leurs échanges de vues sur le paquet de réformes de la politique agricole commune (PAC) pour l'après-2020, et en particulier sur le règlement relatif aux plans stratégiques de la PAC.

Dans ce contexte, les ministres ont aussi débattu sur l'architecture écologique. Un des sujets de discussions majeurs était la réforme des aides agro-environnementales que les agriculteurs reçoivent en échange de pratiques agricoles plus durables. Le ministre Romain Schneider a souligné que "pour satisfaire les objectifs en matière protection de l'environnement et du climat, il faut que les États membres gardent suffisamment de flexibilités pour privilégier des mesures incitatives, et que le budget soit maintenu à la hauteur de notre niveau d’ambition environnemental ».

Au cours du déjeuner de travail, les ministres ont discuté de l'impact des grands carnivores sur l'agriculture. Romain Schneider a informé le Conseil qu'au Luxembourg, un plan de prévention et de gestion du loup est en place depuis 2017 dans le but de sauvegarder à la fois les activités traditionnelles pastorales et les populations de grands carnivores.

L'après-midi, les ministres réunis en Conseil ont enchaîné avec un échange de vues sur le rapport final de la task force pour l'Afrique rurale qui propose des recommandations sur la manière de renforcer le secteur rural en Afrique et d'optimiser le rôle joué par l'UE dans la création d'emplois et la promotion du développement économique. 

"En tant qu’ancien ministre de la coopération, je ne peux pas m'empêcher de prendre la parole quand il s'agit du développement rural en Afrique", a intervenu le ministre Romain Schneider. "La mise en place de politiques de coopération cohérentes prenant en compte les problématiques liées à l'agriculture et au développement rural intégré est nécessaire pour la paix et la prospérité. Le Luxembourg s'investit depuis des décennies aux côtés de nos pays partenaires dans la bande sahélienne sur ces sujets. Le développement rural intégré doit aller au-delà de la "simple" agriculture et inclure des aspects comme l'amélioration de la gouvernance publique, la formation professionnelle, la construction d'infrastructures, l'entrepreneuriat, la finance inclusive et la gestion durable des ressources naturelles. Il me tient aussi à cœur que la task force prenne en compte les compétences existantes tant au niveau de l'UE que des États-membres, des autres partenaires techniques et financiers publics et privés et les pays partenaires africains, évidemment."

Les ministres ont ensuite été informés sur l'action de l'UE en matière de déforestation. Le ministre Romain Schneider s'est exprimé en faveur d'un plan d’action prenant en compte toutes les initiatives visant la lutte contre la déforestation et la dégradation des forêts, ainsi que d'un budget conséquent. 

Enfin, le Conseil a reçu des informations sur la situation du marché dans les principaux secteurs agricoles, ainsi que sur les résultats d'une conférence de haut niveau sur la recherche et l'agriculture qui a eu lieu à Bucarest le 5 avril 2019.

Communiqué par le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural

https://gouvernement.lu/fr/actualites/toutes_actualites/communiques/2019/04-avril/15-schneider-conseil.html

Retour