Recherche avancée

Roma > News > Pierre Gramegna alla riunione del Consiglio dell'OCSE >

Pierre Gramegna alla riunione del Consiglio dell'OCSE

Publié le Lunedì, 03 Giugno 2019

"Réussir la transition numérique" – Pierre Gramegna à la réunion du Conseil de l'OCDE au niveau des ministres

Le ministre des Finance, Pierre Gramegna, a participé à la réunion du Conseil de l'OCDE au niveau des ministres le 22 mai 2019.

La réunion ministérielle est pour l'OCDE le plus important événement de l'année. Les ministres des Finances, de l'Économie, des Affaires étrangères et du Commerce des 36 pays membres de l'Organisation ainsi que des pays partenaires clés et des pays candidats à l'adhésion y participent.

Présidé cette année par la République slovaque, la conférence s'est tenue sous le thème «La transition numérique au service du développement durable: opportunités et défis». Dans son discours liminaire, le secrétaire général, Angel Gurría a souligné l'importance de mettre en place des politiques publiques nationales et internationales qui permettent d'exploiter pleinement le potentiel de la révolution numérique tout en affrontant les bouleversements qu'elle induit dans des domaines tels que la fiscalité, le développement économique et la gouvernance des données. Dans ce contexte, le Conseil des ministres des pays membres a notamment adopté dix recommandations pour encourager la diffusion industrielle de l'intelligence artificielle et son adoption par le public et les sociétés privés.

Dans son intervention au cours de la séance, "Unlocking the Potential of  Digital Transition: The Role of Governments and Importance of International Cooperation", le ministre Pierre Gramegna a fait des propositions pour mieux faire face aux défis liés à la cybersecurité, à la protection de la vie privée et à l'utilisation abusive des ces technologies. Il a notamment plaidé en faveur d'une collaboration plus poussée entre les acteurs privés et publics ainsi qu'entre les décideurs politiques et les régulateurs par-delà les frontières nationales dans le but de renforcer la cybersécurité. Il a également présenté les avancées que le Luxembourg a réalisées dans ce domaine, en mettant l'accent sur le développement des centres de données numériques T4, la troisième stratégie nationale en matière de cybersécurité et des initatives d'échange d'informations comme la plate-forme luxembourgeoise, Malware Information Sharing Plateform.

Sur le sujet de l'imposition de l'économie numérique, les ministres ont exprimé, lors de la session plénière, leur soutien au travail de l'OCDE, et se sont prononcés pour une solution multilatérale. L'OCDE est confiant qu'une telle solution soit trouvée à la fin de 2020. En marge des réunions, le ministre s'est entretenu avec Angel Gurría, et Pascal Saint-Amans, le directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, sur les progrès réalisés en la matière, et a souligné l'engagement du Luxembourg à trouver une solution commune et consensuelle.

Avec Laurence Boone, chef économiste de l'OCDE, Pierre Gramenga a fait le point sur les récentes évolutions dans l'économie mondiale, européenne et luxembourgeoise et plus particulièrement sur les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, ainsi que les États-Unis et l'Europe.

En marge de la réunion ministérielle, Pierre Gramegna a rencontré Felipe Larrain, ministre de l'Économie et des Finances du Chili, avec lequel, il a eu un échange sur les relations bilatérales entre les industries financières et sur la «Coalition des ministres des Finances pour l'action climatique», dont le Luxembourg est signataire, et qui est co-présidée par le ministre chilien. À cette occasion, le ministre a souligné la volonté du Luxembourg de jouer un rôle moteur dans cette coalition en partageant et en développant notamment des solutions innovantes dans le domaine de la finance verte.

Enfin, le ministre a eu une entrevue avec les vice-ministres de l'Économie du Brésil, Marcelo Pacheco dos Guaranys et Marcos Troyjo, avec lesquels il a évoqué plusieurs pistes permettant de renforcer davantage la coopération entre le Luxembourg et le Brésil dans le secteur financier.

Communiqué par le ministère des Finances

https://gouvernement.lu/fr/actualites/toutes_actualites/communiques/2019/05-mai/23-gramegna-ocde.html

Retour